Vous avez sûrement déjà entendu dire que les oméga-3 sont bons pour votre organisme. Mais de quoi s’agit-il réellement et pourquoi est-il important d’en consommer suffisamment ?


Essentiels

Les oméga-3 se composent d’une série d’acides gras. Les plus connus sont l’acide alpha-linolénique (ALA), l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA). L’ALA est un acide gras végétal, tandis que l’EPA et le DHA se trouvent principalement dans certains poissons. L’ALA, l’EPA et le DHA sont des acides gras dits « essentiels », ce qui signifie que l’organisme ne peut pas les produire lui-même. Il faut donc les absorber via l’alimentation.

Une époque révolue

Voilà déjà des décennies que l’on sait que les acides gras oméga-3 contribuent au bon fonctionnement du cœur, des yeux et du cerveau. C’est pourquoi on prenait jadis une cuillérée d’huile de foie de morue. Par la suite, les compléments à base d’huiles de poisson ont gagné en popularité. Pour sa part, Testa est également convaincue des effets bénéfiques des oméga-3 sur la santé. Mais pour ce qui est de l’huile de foie de morue et des compléments à base d’huiles de poisson, nous considérons qu’ils appartiennent à une époque révolue. En effet, leur impact sur les stocks de poissons est énorme — et donc également sur la qualité de nos océans. De plus, les poissons contiennent souvent des métaux lourds, des PCB et des dioxines. Autant de substances qui, à nos yeux, n’ont rien à faire dans des compléments visant à renforcer la santé.

Imiter les poissons

Les poissons trouvent leurs oméga-3 dans les algues. Testa s’y prend exactement de la même manière. Nos compléments d’oméga-3 sont donc non seulement 100 % d’origine végétale, mais aussi 100 % sains. Le fait que la culture des algues ait lieu dans des conditions contrôlées nous permet de garantir la qualité supérieure de nos compléments. Ils contiennent des quantités maximales d’EPA et de DHA, mais pas de polluants.